Mieux comprendre l’impact du stress sur notre organisme : comment la nutrition peut-elle aider ?

Que signifie le “stress” ? Nous en entendons parler absolument tous les jours, et il est responsable de nombreux maux de notre quotidien. Et pourtant, nous ne savons pas toujours déceler ses manifestations sur notre organisme, tant sur le plan physique que psychologique.
  • Le stress est une réaction de l’organisme face à une agression, un choc physique ou encore nerveux. Face à une situation de “crise”, le corps sécrète des hormones, à savoir l’adrénaline, la noradrénaline et le cortisol.
Le cortisol compte parmi les principales hormones du stress, elle est sécrétée par nos glandes surrénales. Elle peut être à l’origine de troubles mentaux ainsi que physiques si elle est sécrétée en excès. Dans notre société actuelle, nombre de gens sont soumis à un stress permanent, ce qui conduit notre organisme à sécréter en permanence du cortisol. Or, le corps n’est pas fait pour être soumis à un stress qui dure dans le temps, stress que l’on appelle “chronique“. Cette surproduction de cortisol entraîne dans le temps un épuisement de nos glandes surrénales, ce qui conduit bien souvent à une sensation de fatigue chronique, car notre énergie vitale dépend de nos surrénales, il faut en prendre soin !
Une augmentation chronique du taux de cortisol dans notre organisme entraîne de sérieux soucis de santé, mais elle peut également être liée à des fonctions immunitaires diminuées, de l’obésité, de l’hypertension, de l’insomnie et des maladies cardiaques. Un taux élevé de cortisol peut causer des dysfonctionnements dans les performances cérébrales, des angoisses, de la dépression, des sautes d’humeur, des pertes de mémoire, des troubles de la concentration… Le stress a des conséquences négatives sur chaque fonction cognitive.
Agir sur votre taux de cortisol via l’alimentation
Pour réduire le taux de cortisol, il s’agit d’orienter l’alimentation sur des aliments riches en minéraux et en oligoéléments (magnésium, zinc…), en vitamines B et C, en oméga 3 et 6, qui ont un rôle essentiel sur le soutien de notre système nerveux ainsi qu’immunitaire. Consommez également des aliments riches en tryptophane, acide aminé précurseur de la sérotonine, pour son action antidépressive.
  • Les poissons gras, riches en oméga
  • Les huiles riches en oméga 3 et 6 telles que la colza, la noix, le chanvre
  • Le chocolat noir, riche en magnésium et peu sucré
  • L’ail, riche en vitamine B, magnésium, soufre, calcium et fer
  • Le thé noir, qui contient de la théanine, anti-stress naturel
  • Les céréales complètes, riches en minéraux divers (magnésium, potassium…), vitamines B et sucres lents
  • Le curcuma comme condiment ou en complément, puissant anti-inflammatoire pour lutter contre les effets indésirables physiques du stress chronique
  • Les œufs, riches en vitamines diverses et en tryptophane
  • Les graines telles que courge et tournesol, riches en vitamines, minéraux et oligoéléments divers, ainsi qu’en tryptophane
En d’autres termes, il s’agit d’éviter la consommation de produits industriels raffinés et très sucrés, et de s’orienter sur de l’alimentation complète et biologique, pour bénéficier au maximum des vitamines et minéraux nécessaires au maintien de la bonne santé de notre organisme.
Il est important de comprendre qu’une alimentation saine doit s’accompagner d’une activité physique régulière, pour aider votre corps à se libérer de ses tensions, et protéger vos fonctions cérébrales du vieillissement.
Auteur :
Agathe Filloux, Naturopathe
Partager

Laisser un commentaire